Actualité

2016 : Délicats, subtils et fins...

Comme tous les ans, ce petit mot pour vous donner quelques nouvelles de Verzé.

Printemps 2016, il a grêlé à Pouilly Fuissé, il a gelé sur la Côte de Beaune, on a tremblé à Verzé mais la météo nous a épargné, coup de chance. C'est quand même une sacrée loterie de faire pousser des raisins. Il a tout de même fallu se battre contre le mildiou tout le printemps et une bonne partie de l'été. Et oui, même en bio il faut traiter, avec de la bouillie bordelaise et du soufre, surtout durant ces printemps très humides sans quoi pas de raisins ! Puis le temps s'est amélioré, il a commencé à faire très chaud. Le comble, après l'excès d'eau, la vigne a souffert de la sécheresse. Ce n'est qu'après les premières pluies de septembre qui ont fait gonfler les raisins que nous avons commencé les vendanges le 25 septembre. Le choix de la date des vendanges est toujours un moment délicat. Il faut trouver l'équilibre parfait entre des raisins assez sucrés qui amèneront rondeur et puissance dans les vins, et une bonne acidité garante de fraîcheur et de tenue des vins. Cette année après de nombreuses dégustations de jus et d'analyses, il nous a semblé que l'équilibre était atteint malgré des teneurs en sucre pas très élevées. Les 2016 ne seront sans doute pas des vins très puissants et capiteux mais très délicats, subtils et fins. Pour l'instant les jus fermentent en douceur, on en reparlera plus tard.

Nous commençons actuellement à commercialiser les 2015, année de chaleur et de sécheresse. Les vins sont ronds pleins mais restent cependant très vifs et frais. Cette acidité que l'on maintient même pendant les années chaudes est le résultat de nombreuses années de travail en culture biologique ce qui permet de faire plonger les racines en profondeur et de redonner vitalité à la plante.

La succession de ces millésimes très différents les uns des autres représente bien l'intérêt de nos vins d'artisans où chaque année les vins reflètent les caractéristiques météo de l'année, et où l'on ne cherche absolument pas à niveler les différences entre millésime par des pratiques d'acidification, de désacidification ou autre. Les 2014 par exemple, caractéristiques d'années plus fraîches auront un potentiel de vieillissement plus important que les 2015. D'ailleurs s'il vous en reste encore un peu mettez-les de côté. Les 2015 sont à découvrir dès maintenant, les 2012 et les 2007 sont splendides en ce moment alors à la bonne votre. Nous sommes heureux de vous présenter ce millésime 2015.

Amitiés.
Nicolas MAILLET et Aline RIES

Rendez-vous pour nos portes ouvertes à VERZE le samedi 10 Décembre 2016 à partir de 14h, pour découvrir le millésime 2015.

2015 : Oh qu'il a fait chaud…

Cette année fut encore une fois marquée par les caprices de la météo. Il a fait chaud cet été, très chaud et très sec. La vigne a souffert, en fin d'été des raisins commençaient à flétrir, on s'attendait à une toute petite récolte. On s'est alors mis à danser pour faire venir la pluie et le 23 Août une pluie miraculeuse a permis de faire gonfler les grumes. Le raisin s'est alors mis à mûrir très rapidement et nous avons commencé les vendanges le 30 Août avec des raisins magnifiques, sains, très murs et gorgés de jus. La vigne est vraiment une plante extraordinaire avec une capacité de résistance incroyable…

Pour l'instant nous débutons la commercialisation du millésime 2014, quel beau millésime ! Les vins sont d'une finesse incroyable avec pour les blancs, des nez de poires, de pêches blanches, d'agrumes et pour les rouges, des nez de cassis, de framboises et de griottes. Les sensations en bouche sont puissantes et perdurent très longtemps, elles sont portées par de belles acidités et se terminent par une magnifique minéralité.

C'est un mot à la mode en ce moment mais il est vrai qu'en bouche on a vraiment l'impression de salinité, de sucer des cailloux … Cette minéralité est le reflet des terroirs très calcaire de Verzé, qui avec le temps, s'avèrent être exceptionnels. Pour mettre en valeur cette minéralité, la seule condition est de faire vivre les sols par des labours réguliers et par l'abandon des produits chimiques, ce que nous avons fait depuis longtemps par le choix de l'agriculture biologique. Depuis deux ans nous utilisons les principes de la biodynamie. Ils permettent de stimuler la vie des sols et ainsi d'avoir une vigne en meilleur santé capable de mieux résister aux agressions. Les vins issus d'une agriculture en biodynamie s'avèrent être plus fins, plus frais et mieux révéler les caractéristiques géologiques des sols d'où ils sont issus. Nous verrons avec le temps si cela se vérifie dans nos vins.

Rendez-vous pour nos portes ouvertes à VERZE le samedi 5 Décembre 2015 à partir de 14h, avec la compagnie des Cadoles et leur spectacle « le jour de boire est arrivé » et à 16h : cabaret rock OWL COLLISION.

Venez découvrir le superbe millésime 2014. C'est aussi un moment privilégié et d'échange entre vous, « buveurs » et nous, « faiseur » de vins. Nous devons nous connaître…

2014 : du bonheur, on ne pouvait rêver mieux.

Après deux années à la météo capricieuse, le soleil nous a enfin souri. Un printemps et un été peu pluvieux ont limité le développement du Mildiou, les sols se sont labourés facilement, de nombreux et de beaux raisins … du bonheur. La grêle qui a frappé de nombreuses zones du Mâconnais nous a épargnés, la chance apparaît être un paramètre de plus en plus important … Cerise sur le gâteau, un mois de septembre sec et chaud a permis une superbe maturité des raisins et des vendanges entièrement sous le soleil. Dès les premiers pressurages nous avons été épatés par l'excellent équilibre entre l'acidité, indispensable à la bonne tenue des vins, et de très bonnes teneurs en sucre conférant gras et puissance. C'est un millésime dont on reparlera.

Pour l'instant, Aline et moi vous proposons les 2013. Issu d'une météo compliquée ce millésime nous a beaucoup fait douter. Mais, tout au long de la fermentation alcoolique, de nombreux arômes sont apparus, les cuves sentaient la pêche, la poire, le tilleul … Nous avons mis les vins blancs en bouteilles le 20 aout. Deux mois après, ces 2013 apparaissent comme un très beau millésime avec de la tenue, de la fraîcheur et beaucoup de délicatesse et de subtilité. Les rouges quand à eux, nécessitaient un temps d'élevage un peu plus long, ils ne seront donc disponibles qu'à partir du 10 Décembre 2014.

La fermentation alcoolique, quand elle se fait lentement et naturellement avec des levures propres aux différents terroirs est vraiment un phénomène extraordinaire. Vous partez d'un jus de raisins aux arômes simples et basiques pour aboutir 8 à 10 mois plus tard à un vin aux arômes multiples et complexes de fruits, de fleurs, de pâtisserie… L'homme n'est pas grand-chose face à ce processus, essayer de le maîtriser serait une erreur, ayons la sagesse et l'humilité de ne pas intervenir, seule et unique condition à l'élaboration de vins à forte identité.

Concernant les millésimes antérieurs, les 2011 et les 2010 sont exceptionnels en ce moment. Pour ceux qui le peuvent, il est intéressant de garder nos vins quelques année, 5 à 6 ans sans aucun soucis. Nous avons récemment dégusté de vieux millésimes de Bourgogne Aligoté, impressionnant de finesse et de vivacité.

Merci encore pour la confiance que vous nous accordez chaque année.

Rendez-vous pour nos portes ouvertes à VERZE le samedi 6 Décembre 2014 à partir de 14h. avec le groupe de jazz-manouche DOZEN

Venez découvrir le millésime 2013. C'est aussi un moment privilégié et d'échange entre vous, « buveurs » et nous, « faiseur » de vins. Nous devons nous connaître…

2013 : une météo de m…

Du froid, de la pluie pendant le printemps empêcha une bonne fécondation de la fleur de vigne et donc limita dès le début de la saison le nombre de raisins. La météo continua à nous tracasser tout au long de l’été avec des chutes d’eau régulières, parfaites pour le développement du mildiou. Les vendanges ont commencé très tardivement, le 27 Septembre. Suite à de grosses pluies, il a fallu forcer la cadence pour rapidement mettre la récolte à l’abri.

Malgré ces péripéties météorologiques, les jus qui sont en cours de fermentation alcoolique goûtent bien, nous avons de bons équilibres sucre-acidité, seule la quantité n’est pas au rendez-vous. Ces 2013 apparaissent tout de même très intéressants avec une forte concentration, attendons encore un peu …             

L’impact des conditions météorologiques de ces deux derniers millésimes a été considérable. Nous  ne savons pas si cela est amené à se perpétuer dans l’avenir, mais travailler en agriculture biologique sous ces conditions, nous fait prendre des risques importants. Loin de nous l’envie de quitter ce mode de production, bien au contraire. Mais ces deux dernières années nous ont fait prendre conscience que malgré tout notre énergie et notre passion, nous restons totalement dépendant de la nature qui impose son rythme à notre domaine.

Le millésime 2012, que nous commençons à commercialiser en ce moment, est un millésime de grande tenue. Les rendements avaient également été faibles, les vins sont très concentrés, avec une belle longueur en bouche. Vous pourrez déguster le Mâcon Village et le Bourgogne Aligoté assez rapidement. Les Mâcons Verzé, mâcon Igé et le Chemin Blanc ont quant à eux un potentiel de garde plus important, de 7 à 10 ans. Les rouges sont très fins, le macon rouge très subtil est un vrai vin de plaisir, le bourgogne rouge, plus tannique accompagnera à merveille tout vos repas.  Le Pouilly Fuissé sera mis en bouteille plus tard, nous commercialisons en ce moment le 2011, un vrai vin de gastronomie.

Nous continuons à tous mettre en œuvre pour vous proposer des vins capables de vous transmettre un maximum d’émotions.

Merci de votre confiance.

Rendez-vous pour nos portes ouvertes à VERZE
le samedi 7 Décembre 2013 à partir de 14h.
Nous accueillons le groupe cabaret-rock OWL COLLISION à partir de 16h.

2012 : on s'en rappellera …

Comme de coutume, voici quelques nouvelles de cette année 2012, qui restera dans les mémoires.

Le millésime 2012 est en cours de fermentation. C'est un rescapé de la gelée du 17 mai, du froid pendant la fleur de vigne et d'un été excessivement pluvieux… Il a fallu se battre contre le mildiou et l'oïdium durant tout l'été. Ce n'est qu'à partir de mi-août que le beaux temps est enfin arrivé permettant une bonne maturation des raisins. Nous avons donc commencé les vendanges le 18 Septembre. Quel bonheur et quel soulagement de mettre à l'abri ce millésime du doute. Quantité et qualité était au rendez-vous, avec des raisins sains et un bon équilibre sucre-acidité. On en reparlera.

Le millésime 2011, quand à lui, a été mis en bouteilles depuis quelques mois. Ce sont des vins élégants, délicats, très aromatiques. Grâce à des vendanges précoces, nous avons pu ramasser des raisins mûrs avec de bonnes acidités. De ce fait, les 2011 sont des vrais vins de plaisir. S'il vous reste encore un peu de 2010, gardez-les. Ce sont des vins au potentiel de garde plus important que les 2011 que vous pouvez commencer à goûter dès maintenant. Attendez un peu tout de même pour le Chemin blanc qui nécessite toujours un peu plus de temps pour s'épanouir. Nous avons goûté récemment un chemin blanc 2005 et un Mâcon Verzé blanc 2007, un régal. Si vous avez donc un peu de patience et de sagesse, n'hésitez pas à faire vieillir nos vins.

Cette année, après 3 ans de conversion vers l'agriculture biologique certifiée par Ecocert, nous avons mis le logo AB sur les étiquettes.

Cultiver les vignes sans produits chimiques de synthèse, a toujours été pour nous une motivation importante. Motivation tout d'abord égoïste puisqu'en travaillant dans les vignes, nous sommes régulièrement en contact avec ces produits. La proportion de certain cancer parmi les vignerons est préoccupante.

De plus, l'impact de l'agriculture intensive forte utilisatrice de pesticides, sur l'environnement et sur la santé publique est considérable. A l'échelle de notre petit domaine, nous ne souhaitons pas prendre part à ce désastre écologique et humain.

Voilà pourquoi nous sommes fiers de vous proposer des vins sans résidus de produits chimiques.

En tous cas, sachez que toute notre énergie et notre passion, ont pour seul but de vous proposer des vins capables de vous transmettre un maximum de plaisir.

A la votre.

Rendez-vous à VERZE le 15 Décembre 2012 après midi pour nos portes ouvertes.
- De 14H30 à 15H30 : témoignage de Marc Guillemot, vigneron en biodynamie depuis 20 ans.
- A partir de 16H00 : OWL COLLISION (cabaret rock), les stars de la scène Bourguignonne.

2011, un millésime tout en finesse 

Après un printemps extrêmement sec, un mois de juillet pluvieux, nous avons retrouvé de fortes chaleurs pour la fin du mois d’août permettant une maturation rapide et importante des raisins.
L’acidité n’étant pas très importante cette année et constatant de bonnes teneurs en sucre, nous avons décidé de commencer les vendanges le 31 août 2011 ce qui nous a permis de maintenir de bons niveaux d’acidité dans les jus.
En effet, le rôle de l’acidité dans la tenue de nos vins nous apparait de plus en plus important. Elle est vraiment la colonne vertébrale du vin, elle lui amène classe et longueur en bouche.
Du fait de ces vendanges précoces, les 2011 s’annoncent pour l’instant bien équilibrés avec des arômes très délicats.

Après trois ans de conversion vers l’agriculture biologique certifiée, le 2011 sera le premier millésime commercialisé avec le logo AB. Il sera disponible pour l’automne 2011, on en reparlera.

Concernant les 2010, nous commençons à les vendre en ce moment. Ce sont des vins à forte personnalité avec beaucoup d’acidité, de pureté et de transparence, ce sont de vrais vins de garde. On trouve un équilibre parfait entre l’acidité, la matière et le gras en bouche.

Les 2010 comme les 2008 d’ailleurs, sont des vins que vous pourrez garder 7-8 ans sans problème. Nous avons goûté récemment des 2001 et 2002 qui sont encore tout à fait agréables.
Cela nous montre que même sur des appellations simples du Mâconnais, il est tout à fait possible d’élaborer de grands vins de garde. Par contre, cela exige de respecter quelques pratiques :

  • réaliser des labours réguliers permettant de faire descendre les racines en profondeur pour exploiter des couches plus minérales, permettant également de redonner vie au sol en développant une micro faune et flore du sol indispensable à la production de vin de terroir.

  • rechercher une concentration maximum en évitant une production de raisins trop importante qui se verrait alors diluée.

En espérant pouvoir se rencontrer autour d’un verre, sachez que c’est toujours avec passion et enthousiasme que nous mettons tout en œuvre pour vous proposer des vins du Mâconnais à fortes identité.

A la votre.

Rendez-vous comme chaque année le premier week-end de décembre pour la porte ouverte du Domaine à Verzé le samedi 3 décembre 2011 de 14h à … avec le groupe Midivin.

2010: encore, encore, le millésime du siècle ??

Qu'il est bon d'avoir sa récolte en cave...
Après un an d'interrogations, va-t-il geler ? grêler ? pleuvoir ? va-t-il faire trop chaud? trop froid ?
Fini toutes ces questions, le millésime 2010 est en cuve , qu'il pleuve, qu'il neige, qu'il gèle …

Cette année les rendements ont été assez faibles, 48 hl/ha pour les blancs, 35 hl/ha pour les rouges. Cela s'explique par une période de froid pendant la fleur engendrant des problèmes de coulure et de millerandage.
Pour les vendanges, il a fallu se précipiter pour ramasser certaines vignes très mures puis s'arrêter et savoir attendre pour les plus vieilles vignes. La détermination de la date optimale de vendange pour chaque parcelle apparait encore une fois cette année comme un élément déterminant pour arriver à l'équilibre parfait.
Les jus sont très équilibrés avec de belles acidités et sentent très bons, sans doute un beau millésime.

Les 2009 quant à eux ont été mis en bouteilles fin Juillet. On va donc pouvoir commencer à s'en abreuver. Les vins sont gourmands, ronds, puissants, aux arômes délicats de fruits blancs, de poires au sirop, avec une fin de bouche qui reste croquante et fraîche. Les 2009 sont évidemment mois acides que les 2008, mais je trouve que nous avons malgré tout, pu garder beaucoup de fraîcheur en bouche.
Ils sont très différents des 2008, qui se montrent moins gourmands mais plus stricts et cristallins avec de fortes acidités. S'il vous en reste encore un peu, oubliez-les, profitez dès à présent de la générosité du 2009. 2008 est un vrai millésime de garde, vous pourrez les ressortir dans 5-6 ans sans problème .

L'impact du climat sur nos vins est considérable. A l'opposé d'une viticulture industrielle qui cherche à masquer les différences entre les années, notre travail en agriculture biologique, dans les vignes, et la non utilisation de poudre à " perlinpinpin " à la cave, mettent en exergue les caractéristiques de chaque millésime. Il n'y a pas une année qui se ressemble, voilà le charme de notre viticulture artisanale.

Cette année est marquée par l'arrivée dans la gamme du Pouilly-Fuissé 2009.
Ce vin est issu de raisins que nous achetons à un petit domaine également en conversion vers l'agriculture biologique avec de vignes de 70 ans exposées plein Est sur un très beau terroir de Pouilly. Le style est différent de nos Mâcon, le Pouilly est plus puissant avec une finale très longue et précise.

En espérant pouvoir se rencontrer autour d'un verre, nous espérons que nos vins saurons vous amener autant de plaisir que nous avons eu à les élaborer.

A votre santé.

Rendez-vous à VERZE pour notre Portes-ouvertes le 4 décembre 2010 à partir de 14h jusqu'à ...
Musique Rock Jazzy à partir de 15h.

 

2009 : encore le millésime du siècle …

Les vendanges sont terminées depuis le 18 septembre. Des vendanges sous le soleil, avec des raisins murs, même très murs, sains, en quantité satisfaisante: du bonheur.

Le millésime 2009 s'annonce donc très prometteur avec des vins probablement ronds et puissants, à découvrir l'année prochaine.

Pour l'instant nous commençons à commercialiser le millésime 2008. On reste sur le même style que les 2007 avec beaucoup de fraîcheur. Par contre, les 2008 apparaissent plus enrobés avec des arômes de fleurs et de fruits blancs plus marqués. Le Mâcon Villages et l'Aligoté sont déjà très ouverts et charmeurs. Le Mâcon Verzé blanc et le Chemin Blanc sont plus complexes et plus structurés : de grands vins de gastronomie. Le Mâcon rouge et le Bourgogne quant à eux sont très puissants et fruités, de grands rouges.

Enfin, laissez-nous vous présenter un nouveau vin dans la gamme : le MACON IGE 2008. Issu d'une parcelle du Domaine qui jusqu'à présent rentrait dans l'assemblage du Mâcon Villages. Nous avons décidé l'année dernière de la vinifier séparément, ce qui donne un vin frais et tendu.

Enfin, il y a 10 ans, le 13 septembre 1999, nous débutions, le lendemain d'une nuit pluvieuse, notre premier jour de vendange.

10 ans de doute, d'interrogation, d'incertitude, de travail, mais aussi et surtout, de plaisir, de bonheur, de passion, de rencontre …

10 ans, sans jamais avoir regretté d'avoir choisi ce métier de vigneron.

Pour fêter cet évènement nous vous donnons
rendez-vous à VERZE

le 5 décembre 2009 de 14h à …

  • Musique à partir de 15h avec le duo Amarante et ses influences méditerranéennes.
  • Spectacle "la part des anges" à 18h de et par Sylvain Pascal.
  • Suivi d'un petit Casse Croute avec encore de la musique.

 

La Bourse s'écroule, le 2008 s'écoule …

La croissance stagne, l'immobilier s'effondre, la bourse s'écroule…
Heureusement qu'il nous reste encore le plaisir de se déguster quelques bonnes bouteilles…

Voici quelques nouvelles du millésime 2008 qui fermente tout doucement.
Comme pour le millésime 2007, nous avons été sauvés par le mois de Septembre.
En effet, après un été humide, le beau temps s'est installé séchant les quelques foyers de pourriture et permettant d'obtenir une bonne maturité. Nous avons terminé les vendanges le 10 Octobre.

Le 2007 quand à lui, a été mis en bouteille au mois de Juillet 2008, ce sont des vins vifs, purs avec des nez très élégants et distingués et des bouches très longues aux finales cristallines : des vins de caractère avec un potentiel de garde très intéressant.

L'année 2008 a été marquée par la création de la Sarl Nicolas Maillet avec ma compagne Aline Ries. Avec cette structure, nous avons pu acheter des raisins à d'autres vignerons sélectionnés dans le Mâconnais. Ces raisins que nous vendangeons et vinifions nous-même, nous ont permis l'élaboration d'un nouveau vin : le Mâcon Village blanc 2007. Tous les autres vins sont issus du Domaine.

L'autre fait marquant de l'année a été l'engagement officiel de conduire nos vignes selon les méthodes de l'agriculture biologique. Voilà déjà de nombreuses années que nous travaillons le plus naturellement possible, seuls 1 ou 2 produits chimiques étaient utilisés pour combattre le mildiou et l'oïdium (maladies de la vigne), désormais ils ne le seront plus. Après trois millésimes de reconversion, ce n'est que sur le millésime 2011 que nous pourrons porter la mention Agriculture Biologique.

En espérant pouvoir se rencontrer autour d'un verre, sachez que toutes notre énergie et notre passion sont rassemblées pour vous proposer des vins de terroir à forte identité.

 

2007 : le millésime de la chance…

Ce nouveau millésime 2007 a encore une fois été marqué par les caprices de la météo : printemps et été se sont réellement inversés. Le mois d'avril a été sec, ensoleillé et très chaud, alors que les mois de Juillet et Août froids et très pluvieux. Ainsi fin Août rien n'était mûr et des foyers de pourriture s'installaient : le moral n'était pas bon …

Tout à coup, l'été a repris ses droits. Il s'est arrêté de pleuvoir, le vend du nord a séché les premiers foyers de pourriture et un soleil imposant a permis aux raisins de mûrir parfaitement : un miracle.

Toutes les vendanges se sont passées sous le soleil pour terminer le 16 septembre. (une vendange tardive "sourire d'automne" serait en cours d'élaboration, affaire à suivre). De ce fait, 2007, contre toute attente s'annonce comme un très bon millésime.

En attendant, je vous propose le millésime 2006. Ce sont des vins de charme et de plaisir, à déguster dès maintenant, peut être avant le 2005 qui, s'il vous en reste encore, gagnerait à vieillir encore un peu.

Enfin, je suis persuadé que pour élaborer des vins fins, complexes et typés, il est capital de travailler la vigne le plus naturellement possible. Pour cela, les herbicides chimiques ont été abandonnés pour revenir aux traditionnels labours ( 3 à 4 par an), ce qui permet de redonner vie au sol et ainsi obtenir des vins qui mettent en valeur les nuances de chacun des terroirs du domaine. Dans cette même logique qualitative, la majorité des travaux de la vigne (cisaillages, vendanges…) se font désormais à la main.

En espérant que mes vins vous procurerons autant de plaisir que j'ai eu à les élaborer, je vous transmets toutes mes salutations.

SAMEDI 1 DECEMBRE 2007 de 10 H. à 18 H. PORTES OUVERTES à VERZE dans la nouvelle cave avec le groupe " Les marins circus "

 

Le 2006 est en cuve et je vais vous le bichonner…

Il est encore délicat de vous le décrire car pour l'instant les vins sont en pleine fermentation, mais ça sent très bon…

Après la canicule de juillet et la pluie du mois d'août, s'est installé un superbe temps sec et chaud durant septembre, faisant mûrir très rapidement les raisins.

Cette exceptionnelle météo nous a poussés à vendanger assez précocement, le 13 septembre avec des maturités très importantes.

Le 2006 sera sans doute un millésime rond, fruité, très charmeur …

Le 2005 quand à lui s'épanouit dans un style différent.
C'est un vin parfaitement bien équilibré au potentiel de garde de 5 à 6 ans.

Après 6 mois de bouteille, il commence à dévoiler des arômes de raisins bien mûrs avec une bouche pure, fraîche et puissante.

C'est un grand millésime, alors n'hésitez pas il en reste encore un peu.

Des pratiques, les plus naturelles possibles, limitent l'utilisation de produits, à la vigne comme à la cave et permettent d'obtenir des vins marqués par l'expression des terroirs et des conditions climatiques de l'année.

Un vin différent chaque année, n'est ce pas là le charme de nos vins de terroir ?

Je vous invite à la PORTE-OUVERTE du domaine,
le samedi 9 DECEMBRE 2006 à VERZE de 10 H. à 18 H.

 

2005, un futur grand Monsieur ?

Malgré l'habitude bien agricole d'éprouver un certain plaisir à se plaindre, me voilà quelque peu décontenancé face à ce nouveau millésime 2005 que nous venons de vendanger :
- une maturité exceptionnelle
- un équilibre sucre/acide presque parfait
- des raisins sains, dorés, goûteux
- des vendanges complètes sous le soleil.

En conclusion préparez vous à un probable grand millésime.

En attendant, le moment est venu de se laisser envoûter par la convivialité du millésime 2004. Vous serez séduits par le nez explosif des vins blancs, suivi d'une bouche savoureusement pleine et puissante.
Les rouges quant à eux sont plus légers et sont marqués par leur finesse et leur délicatesse.

Permettez-moi de vous présenter le dernier né de la maison :
le MACON VILLAGE BLANC 2004.

Ce vin à base de chardonnay, est issu des parcelles que j'ai plantées depuis 1999.
C'est un vin très plaisant, riche, au plaisir immédiat.

 

Des vendanges au mois d’août 2003

C’est en catastrophe que nous avons mis en route ces vendanges 2003. En effet, la canicule de cet été a strictement brûlé les vignes, en particulier les jeunes vignes n’ayant pas encore de racines suffisamment profondes pour s’alimenter en eau.
De ce fait, la teneur en acidité des raisins a chuté autour du 10 août. L’acidité étant un élément important de l’équilibre des vins nous avons commencé de vendanger certaines jeunes vignes le 16 Août 2003, du jamais vu dans la région …
Globalement le millésime 2003, se caractérise par un très faible volume avec des rendements se situant autour de 30 hectolitres par hectare soit deux fois plus faible que 2002.
Les vins rouges sont absolument magnifiques, très riches et concentrés, les blancs séduisent par leur gras et révèlent déjà des arômes de poires en sirop et de pâtisserie.
Rendez-vous au printemps 2004, pour découvrir ce millésime atypique.

En attendant, je vous conseille le millésime 2002, qui après 6 mois de repos en bouteille arrive à point pour vos fêtes de fin d’année.

Enfin, sachez que cette année de nombreux vins ont été récompensés par la presse spécialisée :

Le MACON VERZE BLANC 2001 et le MACON VERZE BLANC « Le chemin blanc », par le guide BETTANE ET DESSEAUVE 2004.

Le MACON ROUGE 2001 et MACON VERZE BLANC 2001, par le guide Hachette 2004.

Le Bourgogne Aligoté 2001 et le MACON VERZE BLANC « Le chemin blanc » 2002, par le guide des Meilleurs vins à petits prix.

C’est avec Claude Tillier que je vous laisse : « Manger est un besoin de l’estomac : boire est un besoin de l’âme… »

 

Juin / Juillet 2003 Un printemps chaud et froid en Bourgogne

Le fait marquant de ce printemps est le coup de froid du 9 Avril . Il a fait -9°c alors que les bourgeons étaient déjà bien développés, de ce fait certaines parcelles sont gelées jusqu’à 60%. Ce sont les parcelles de Chardonnay qui ont le plus souffert de cette gelée.
Petit à petit la vigne s’est remise de ce coup de froid, et les travaux estivaux ont pu commencer.
Il a fallu « monder » ou enlever les gourmants, rameaux se trouvant à la base du cep, puis « acoller » ou palisser , afin que les rameaux soient bien verticaux et tenus par des fils de fer. Une fois le palissage effectué, j’ai « rogné » c'est-à-dire coupé les rameaux et feuilles excédentaires.
Il ne reste plus qu’à effeuiller certaines parcelles afin que les raisins soient bien ventilés et pouvoir limiter ainsi les problèmes de pourriture.

Une fois ce travail terminé, nous pourrons enfin apprécié ce petit moment de répit avant les vendanges, qui à priori se feront très tôt dans la saison. En effet, les fortes températures du mois de juin ont permis un développement de la vigne extrêmement rapide. On parle de commencer les vendanges autour du début du mois de septembre ce qui ne s’est jamais vu depuis 1947…

Concernant les vins 2002, ayant été mis en bouteilles début Mai, vous allez pouvoir commencer à les savourer, j’ai personnellement un petit faible pour le Mâcon Verzé 2002 en blanc.

Enfin, pour les personnes se trouvant du côté de GEMENOS, je vous conseille le RELAIS DE LA MAGDELEINE, au 04.42.32.20.16, superbe Hôtel restaurant où vous pourrez déguster mon Mâcon Verzé.

 

Avril / Mai 2003 Le Mâcon blanc 2003 est prêt

Voila, mes vins ont tous terminés leurs fermentations. Mon travail pour le millésime 2002 se termine...le votre va pouvoir commencer. Pour cela, je vous invite à une dégustation de ce millésime dans la cave voutée du Domaine le Samedi 24 mai 2003 à Verzé.

Pour les personnes un peu éloignées de Mâcon, je mettrai désormais réguliérement sur le site des adresses de restaurants, caviste...afin de vous permettre de découvrir mes vins.
Ainsi, pour les habitants de Nantes et sa région, vous pouvez découvrir mes vins au restaurant
"LE MANOIR DE LA COMETE".
Ce restaurant vous propose un menu harmonie qui vous permet de déguster un plat accompagné d' un verre de vin. Par exemple :
MACON VERZE BLANC "DOMAINE NICOLAS MAILLET" avec Le blanc de saint pierre poêlé tapenade d'huître de Pen-Be, Sabayon à la citronnelle.

LE MANOIR DE LA COMETE 21 rue de la libération 44230 SAINT SEBASTIEN-SUR-LOIRE
Bon apétit à tous

 

Mars 2003 La fermentation de mon vin blanc se termine

L'hiver se termine et déjà les bourgeons pointent leur nez, on parle du stade, "bourgeon dans le coton" , en effet les bourgeons de la vigne en se développant font apparaître un léger duvet blanc les protégeant des dernières gelées, que la nature est bien faite !!!
Le printemps s'était annoncé déjà depuis une quinzaine de jours avec ce que l'on appelle les pleurs de la vigne, c'est à dire des montées de sève qui s'écoule lorsque l'on effectue des plaies de taille. C'est d'ailleurs assez impressionnant de voir pleurer la vigne de façon continue pendant plusieurs jours, on a impression qu'elle va complètement se vider...
Enfin voilà, le printemps est arrivé et je termine d'ailleurs aujourd'hui même les travaux de taille, quel soulagement...

Désormais il va falloir préparer les plantations c'est à dire mesurer et positionner où seront les rangs de vigne, afin que tout cela soit le plus droit possible... Je plante en effet 0.5 hectare de chardonnay au lieu dit "les essards" sur la commune de Verzé.

Concernant les vins 2002, ils se font attendre étant donné que la majorité des vins blanc sont encore en fermentation, je ne peux donc encore pas prévoir la mise en bouteille, mais rassurez-vous, je pense qu'à partir de la mi-mai, il sera possible de découvrir ce millésime 2002 apparemment très prometteur. Alors à très bientôt.

 

Décembre 2002 / Janvier Février 2003 La fermentation de mon Bourgogne Rouge est terminée

Bonjour à toutes et tous ,

Voici quelques nouvelles hivernales du Domaine Nicolas Maillet :

Ah, voici un vrai hiver, avec de la neige, du givre, -10°c...
C'est vrai qu'il ne fait pas très chaud pour travailler dehors. Par contre
c'est un temps qui permet de limiter le développement des maladies de la
vigne et d'améliorer la structure du sol par les alternances gel-dégel.
Concernant les travaux viticoles, je taille depuis le début décembre et
pense terminer courant Mars et ainsi pouvoir respecter l'adage : "taille tôt,
taille tard, rien ne vaux la taille de Mars..."
Au niveau de la cave les vins rouges sont terminés, pour les blancs ils sont
encore en pleine fermentation alcoolique pour encore un ou deux mois, mais
tous paraissent très prometteurs.
En effet malgré un été peu ensoleillé dans le maconnais, nous avons cette année, atteint des
degrés de maturité exceptionnels et avons pu récolter dans de très bonnes
conditions météorologiques, alors préparez vous pour ce millésime 2002.

 

Novembre 2002 Une récolte pleine de promesse à Verzé

Les vendanges sont terminées, le vin fermente délicatement, les vignes s'endorment pour l'hiver, alors voici venu le temps pour vous donner quelques nouvelles de Verzé.

Après avoir planté du Chardonnay et du Gamay, l'été s'écoula avec une faible pression des maladies de la vigne, nous permettant de limiter le nombre de traitements.

Nous avons commencé les vendanges à Verzé le 23 septembre avec une équipe de 15 personnes.

Le millésime 2002 se caractérise par une petite récolte quantitativement parlant, avec des raisins très sains (pas de pourriture grise) et une richesse en sucre extraordinaire, probablement un très bon millésime, patience...